Vous êtes ici : accueil /  Ressources sur le numérique solidaire /  Agenda du réseau /  Crowdfunding, monnaie virtuelle, finance 2.0... Quel sera le visage de ma banque en 2020 ?

Agenda du réseau

Crowdfunding, monnaie virtuelle, finance 2.0... Quel sera le visage de ma banque en 2020 ?

Publié le 18/12/2012
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer le texte
  • Partager sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Sauver sur Delicious

109ème édition des « Alter Mardis : Parlons solutions », cycle de conférences du Groupe SOS.

Mardi 18 décembre 2012
de 19h00 à 20h45
à La Mairie du 14ème arrondissement (Salle des mariages)
2, place Ferdinand Brunot 75014 Paris
Métro : Mouton-Duvernet (ligne 4)
Station Vélib 14032

Contrairement à de nombreux domaines, notamment celui de la musique, la démocratisation des nouvelles technologies et les possibilités qu’elles offrent ne semblent pas avoir bouleversé la façon dont s’exerce le métier de banquier. Pour beaucoup, la banque reste encore un guichet, et l’unique point d’accès à un emprunt. Pourtant, certains avant-gardistes ont voulu s’emparer de la révolution numérique, la rendre compatible avec les activités bancaires afin de les réinventer. Des démarches d’autant plus réjouissantes à la vue du contexte économique actuel.

La dureté de la crise économique est telle qu’anticiper sur sa fin ne semble pas, aujourd’hui, à l’ordre du jour. Parmi les conséquences qu’elle emporte se trouve celui du frein à l’innovation sociale : de nombreux projets encourent le risque de ne jamais voir le jour, la faute au manque de liquidités. Face à cette situation, des solutions complémentaires émergent en France et dans le monde depuis peu. Chacune présentent pour point commun la faculté de répondre à un besoin de financement, et tendent à dessiner le visage de la banque de demain.

Qu’ils mobilisent les internautes dans l’apport de fonds (KissKissBankBank), facilitent l’attribution d’un prêt bancaire (SPEAR), ou proposent une nouvelle monnaie virtuelle à l’abri des fluctuations du marché mondial des devises (Bitcoin), ces nouveaux modèles permettent à des entrepreneurs de donner corps à leur projet. L’exemple de Maxime Leroy, initiateur de Collaborative Cities, témoigne de ces nouvelles tendances et surtout de leur efficacité.

Alors que sera présenté en Conseil des ministres le mercredi 19 décembre 2012 le projet de loi bancaire, visant à isoler les activités spéculatives, c’est l’avenir du secteur qui est en question : sommes-nous en train d’assister à la naissance d’un nouveau modèle financier 2.0 ? Aura-t-il vocation à remplacer l’existant ? Quel rôle les nouvelles technologies jouent-elles dans ce mouvement ? Le métier de banquier, tel que nous le connaissons, est-il amené à disparaître ? Enfin, quelle place serons-nous amenés à prendre dans ces nouveaux dispositifs ?

A l’occasion de leur 109 édition, les « Alter Mardis : Parlons solutions » vous invitent à dresser le portrait robot de la banque de demain. En compagnie de véritables avant-gardistes, nous vous attendons le mardi 18 décembre, à 19h00, à la Mairie du 14ème arrondissement

Vous ne pouvez pas vous déplacer ? Les AMPS viennent à vous en live ! Pour suivre le débat depuis chez vous, rendez-vous le mardi 18 décembre à 19h15 sur www.altermardis.org/live.

Ressources sur le numérique solidaire
ANIS - au Mutualab, 19 rue Nicolas Leblanc 59 000 Lille - 06 42 71 83 56 - contact@anis.asso.fr
Haut de page