Vous êtes ici : accueil /  Ressources sur le numérique solidaire /  A la Une /  Débat ALTER lors des REWICS - « Presse associative, Internet, TIC, éducation permanente » (2009)

A la Une

Débat ALTER lors des REWICS - « Presse associative, Internet, TIC, éducation permanente » (2009)

Publié le 19/03/2009
  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer le texte
  • Partager sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Sauver sur Delicious

L’Agence Alter vous invite au débat qu’elle organise dans le cadre des REWICS (cf http://www.nord-internet-solidaire.org/spip.php?article2800)

"Presse associative, TIC, éducation permanente,...
C’est quand qu’on va où ?"

Ce débat aura pour thème :

- L’utilisation d’internet dans le monde associatif, en particulier par les revues associatives (quelles sont vos pratiques web ? Est-ce un choix assumé ou obligé ?)

- La pertinence et la manière d’utiliser internet pour faire circuler de l’information...
Cela touche les médias, médias associatifs, médias en ligne : vous éditez de l’information, sur du papier ou exclusivement en ligne... Comment gérez-vous l’aspect online de votre publication ?
Cela touche les associations en général, car internet est à la fois un outil quasi gratuit de propagation de l’info, mais en même temps un magma chaotique où la quantité d’infos tue l’info.

- La dimension « éducation permanente » du rapport association-internet, et-ce à deux niveaux au moins :
Comment publier et visibiliser efficacement les productions EP ?
Comment faire d’internet un outil réel de participation ?

Le débat aura lieu lors des REWICS (http://www.rewics.be), vers 15h (heure à confirmer).

Réservation souhaitée en envoyant un mail à fwy[at]alter.be

Annexe : web et éducation permanente : 50 des 1000 questions que l’on peut se poser...

L’éducation permanente est une dynamique qui a plus de trente ans.
Depuis les années 2000, elle digère. Elle a d’abord dû avaler la montée du web, et maintenant elle doit déguster la réforme amenée par son nouveau décret (2003).
Les asbl concernées sont désormais obligées d’à la fois organiser leur présence sur le web et d’y rendre publiques toutes leurs productions. Tout cela sous le double slogan de la participation (avec les publics) et de la professionnalisation (des permanents).
Sur le terrain, on remarque que les acteurs concernés sont pleins de questions sur leur approche, leur impact, leurs méthodes. Responsables de la com, éditeurs et coordinateurs de revues périodiques, rédacteurs, chercheurs, producteurs de contenus en ligne, développeurs de sites, etc. : on s’interroge sur la manière de faire de la presse associative, ou des « analyses et études » et des « outils » comme les appelle le décret (dans son fameux « axe 3 »). Comment faire ? Comment mettre en œuvre au quotidien ces nouveaux impératifs, en menant un travail de qualité, dans la continuité et la cohérence, au service de l’objet social de l’asbl, voire en bonne intelligence avec ses autres activités ? Comment rendre les productions attractives ? Accessibles ? Comment associer les publics ? Comment les trouver ? Comment avoir leurs feedbacks ? Faut-il miser sur l’interactivité en ligne ? Sous quelles formes ? Des outils comme les sites communautaires ou les CMS donnent d’intéressantes réponses, mais quelle était la question, déjà ?
Toutes les asbl concernées sont en train de balancer des milliers de textes sur le grand marché de la toile. Et après ? D’un point de vue plus général, comment éviter la saturation ? comment ne pas perdre les lecteurs en route ? comment ne pas les noyer ? comment visibiliser toute cette production ? Qu’attend-on pour l’organiser ?

Information transmise par Françoise Walthéry, Chargée de communication Agence Alter
Rue Coenraets 64 - 1060 Bruxelles
Tél. général : 02 541 85 20
Fax : 02 231 15 59
Mail : francoise.waltheryat]alter.be
Site : http://www.alter.be

Ressources sur le numérique solidaire
ANIS - au Mutualab, 19 rue Nicolas Leblanc 59 000 Lille - 06 42 71 83 56 - contact@anis.asso.fr
Haut de page