Vous êtes ici : accueil /  Ressources sur le numérique solidaire /  Ressources documentaires /  Articles /  Interview Gilles Berhault « Comment les technologies contribuent au développement durable » (2009)

Articles

Interview Gilles Berhault « Comment les technologies contribuent au développement durable » (2009)

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer le texte
  • Partager sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Sauver sur Delicious

Gilles Berhault interviendra le 12 juin 2009 à Toulouse, dans le cadre du déjeuner-débat « L’Heure de l’AperiTIC », pour évoquer l’aspect contributif des Technologies de l’Information et de la Communication au développement durable.

Quelques premières explications avec l’auteur de « Développement durable 2.0 » (Edition de l’Aube 2009), président de l’Association Communication et Information pour le Développement Durable (ACIDD) et fondateur du forum TIC 21.

Avant toute chose, quelle définition donnez-vous au développement durable, et à quels champs l’appliquez-vous ?

Le développement durable est une démarche qui permet de comprendre, de décider et d’agir, dans le respect global et croisé des cinq équilibres : environnemental, social, économique, culturel et territorial.

Technologies et développement durable, n’est-ce pas antinomique quand on sait par exemple le croissant surcroit de consommation d’énergie que génèrent les réseaux ?

Les TIC contribuent au développement durable en rendant le bâtiment plus intelligent, les transports plus libres et plus durables, l’économie plus locale et responsable, en améliorant la participation de tous, en aidant à éduquer et former. Les impacts sur la planète ne sont pas neutres. Ils semblent globalement plus faibles que les apports positifs. L’usage des TIC est de toute façon une aspiration du plus grand nombre, contre laquelle on ne peut rien. Mais, les consommations d’énergie et de ressources sont de plus en plus importantes. Les industriels du numérique travaillent à rattraper leur retard sur d’autres industries. C’est aussi une question de comportements individuels sur Internet qui doivent évoluer.

Comment reliez-vous le social networking au développement durable, en quoi le 2.0 est-il une solution ?

Le développement durable est avant tout une question de gouvernance des territoires et de participation aux territoires. Le web2.0 est l’outil de la collaboration dont a besoin le développement durable. C’est tout l’objet du livre Développement durable 2.0 (Edition de l’Aube 2009). Facebook nous permet notamment de créer de petites communautés d’action très efficaces.

Inscrivez-vous l’entreprise parmi les acteurs du développement durable ?

Comme tout acteur des territoires, l’entreprise a un rôle à jouer. D’autant qu’elle est responsable directement d’une partie du problème : pollution, situation sociale. Nous devons toutefois avoir une grande vigilance. Chaque entreprise est différente. Et elles ne sont pas les seules responsables. Le consommateur est aussi responsable que le producteur. Des collectivités locales et des associations ont souvent des comportements peu éco-responsables.

En d’autres termes, partagez-vous ce point de vue de Michel Serres, « quel est le durable ? C’est une vraie question, n’est-ce pas ? Qu’est-ce qui dure ? C’est l’esprit ! Qu’est-ce qui dure ? C’est la beauté ! Qu’est-ce qui dure ? C’est la culture ! Qu’est-ce qui ne dure pas ? C’est l’entreprise ! » ?

La question aujourd’hui est celle de l’être, dans le présent. Il s’agit de se réconcilier avec soi même et avec la nature, simplement. Nous sommes locataires de la terre, c’est pour cela que l’entreprise a besoin de passer totalement dans une économie de la fonctionnalité. Nous devons rompre avec la logique de possession. Les TIC nous permettent de mutualiser, d’échanger, de passer à une économie de la connaissance riche et partagée. C’est d’autant plus important que nous serons 9 milliards en 2050.

Propos recueillis par Frédéric Dessort, Mid e-News

Source : http://www.midenews.com/eclairages/2112-gilles-berhault-comment-les-technologies-contribuent-au-developpement-durable.html.

Ressources sur le numérique solidaire
ANIS - au Mutualab, 19 rue Nicolas Leblanc 59 000 Lille - 06 42 71 83 56 - contact@anis.asso.fr
Haut de page