- imprimer la page -

Les Rencontres Africaines des Logiciels Libres (RALL) (2004)

Les Rencontres Africaines des Logiciels Libres (RALL) sont une initiative de l’AAUL (Association Africaine des Utilisateurs de Logiciels Libres) et de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie, à travers son Institut Francophone des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Formation (INTIF).

Cette activité se veut annuelle, et elle est organisée par l’Association nationale d’utilisateurs de logiciels libres du pays hôte, en partenariat avec les acteurs nationaux intéressés par le développement des usages des logiciels libres.

L’idée d’organiser les RALL a germé au cours des nombreuses activités structurantes menées par l’Agence en Afrique depuis 1998 en vue d’accompagner et d’encourager l’émergence d’un mouvement logiciels libres au sein de la société civile africaine. Un tel mouvement est considéré comme l’un des atouts africains pour assurer l’autonomie technologique et faire passer l’Afrique de son statut actuel de consommateur dans la Société de l’Information à celui de producteur et de créateur grâce aux outils éprouvés, fiables et facilement accessibles que sont les logiciels libres.

A l’heure où l’on parle de solidarité numérique, le modèle de partage des logiciels libres constitue un exemple d’humanisme qui montre que l’homme et la femme sont capables de s’éloigner des valeurs marchandes pour donner ce qu’ils ont de meilleur aux autres : leurs idées, leur créativité, leur passion. Les valeurs de liberté et de partage véhiculées par les logiciels sont en ce sens une autre vision de la globalisation, une globalisation qui porterait les couleurs de la fraternité universelle. Ainsi un humain où qu’il soit peut apporter volontairement sa contribution au patrimoine mondial des logiciels en traduisant la documentation ou en écrivant quelques lignes de code dans un projet global. Des Africains organisés et mobilisés dans les associations nationales ont décidé d’intégrer ce mouvement et d’y apporter le meilleur de ce que l’Afrique peut partager avec le reste du monde.

La première édition (RALL 2004) a pour thème :
« Mise en œuvre du plan d’action du SMSI de Genève en Afrique : contribution des logiciels libres ».

Les RALL 2004 se dérouleront à Ouagadougou du 28 septembre au 7 octobre 2004, et sont partie intégrante des activités organisées dans le cadre du Xème Sommet des Chefs d’Etat de la Francophonie qui se tiendra à Ouagadougou du 25 au 27 novembre 2004.

L’Association africaine des utilisateurs des logiciels a confié l’organisation des RALL 2004 à l’Association burkinabé des utilisateurs de logiciels libres (ABULL) qui est donc l’hôte pour la première édition. L’ABULL assure cette organisation en partenariat avec les principaux acteurs nationaux du secteur des TIC.

La première édition des RALL comprendra trois activités avec la participation de 200 à 300 personnes. Elle devra permettre de renforcer le rôle de l’AAUL dans le développement du mouvement des logiciels libres et l’accroissement de leurs usages en Afrique. Elle est une des activités organisées dans le cadre du Xème Sommet des Chefs d’Etat de la Francophonie (26 et 27 novembre 2004 à Ouagadougou).

Voici quels sont les activités qui constituent les RALL 2004 :

- Ateliers régionaux africains avancés sur les technologies logiciels libres (27 septembre au 2 octobre 2004 à l’Ecole Nationale des Postes de la SONAPOST)

- Organisation de 4 ateliers régionaux de formation sur les technologies avancées en logiciels libres (sécurité, services internet, pages web dynamiques, ingénierie des progiciels libres) en un seul lieu pour accroître la visibilité et l’efficacité des actions de formation tout en favorisant les échanges d’expériences et en renforçant la dynamique africaine autour de la philosophie des logiciels libres

- Formation de 80 stagiaires africains provenant des réseaux des associations africaines d’utilisateurs de logiciels libres.

- Organisation de l’assemblée générale de l’AAUL (Association Africaine des utilisateurs de logiciels) en vue de renforcer sa structuration et ses capacités de démultiplication des compétences

- Tutoriaux (4 octobre 2004 dans le centre de conférences de l’immeuble de la Caisse Générale de Péréquation -CGP)

Tutoriaux sur l’état de l’art des logiciels libres dans le cadre du processus de recyclage permanent des réseaux africains.

Six sessions d’une demi-journée seront réparties en trois modules (Logiciels libres au service des utilisateurs, Stratégies et enjeux des logiciels libres, Technologies avancées pour les serveurs)

- Conférences (5 au 7 octobre 2004 dans le centre de conférences de l’immeuble de la Caisse Générale de Péréquation -CGP)

Contribution aux réflexions sur les stratégies de mise en œuvre du volet relatif aux logiciels libres dans le plan d’action du SMSI (Sommet Mondial sur la Société de l’Information) tenu à Genève en Décembre 2003.

Conférences sur les problématiques politiques, économiques et juridiques des logiciels libres et de leurs enjeux pour le développement de l’Afrique et notamment le NOPADA/NEPAD (Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique)

- Nuit des développeurs de logiciels libre (5 octobre 2004)
Encourager les développeurs africains à participer ou à initier des projets qui répondent à des besoins spécifiques des entreprises et des communautés africaines.
Reconnaître et faire connaître les efforts, les réalisations, des développeurs africains qui créent et contribuent au développement du patrimoine mondial intangible dont font partie intégrante les logiciels libres.

Président du Comité d’organisation des RALL 2004
Professeur Oumarou SIE, Directeur du Centre Informatique de l’Université de Ouagadougou, Président du Chapitre ISOC du Burkina et Responsable du laboratoire LABTIC de Ouagadougou
courriel : sie univ-ouaga.bf

Secrétariat des RALL 2004
Mme Hadja SANON, Secrétaire permanente des RALL 2004
courriel : hadja zcp.bf

Responsable à la communication des RALL 2004
M. Rachid TRAORE, Président du CLUB@ (Club Arobase des journalistes TIC)
courriel : rachid.traore delgi.gov.bf

Coordonnateur de l’AAUL
M. Pierre OUEDRAOGO, responsable de projets à l’INTIF de l’AIF
courriel : pierre.ouedraogo francophonie.org

Auteur de l’Article : Salifou Déné


© ANIS 2004