Vous êtes ici : accueil /  Nos adhérents /  Portraits d’adhérents d’ANIS /  Portrait d’adhérent ANIS : M. Pierre Trendel (2012)

Portraits d’adhérents d’ANIS

Portrait d’adhérent ANIS : M. Pierre Trendel (2012)

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer le texte
  • Partager sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Sauver sur Delicious

Pierre Trendel

Adhérent à titre particulier et membre du Conseil d’Administration depuis 2011.

Quelques lignes de présentation

M. Pierre Trendel travaille en freelance dans la gestion de projets et la conception de sites web. A l’origine concepteur-réalisateur multimédia, il a travaillé pendant 6 ans dans une agence web parisienne, avant de prendre un statut d’indépendant en arrivant à Lille.

Il a co-fondé l’espace CoworkingLille (dont il est actuellement le trésorier) pour disposer d’un lieu qui corresponde à sa manière de travailler et à ses valeurs de solidarité. Dans cet espace, il mène ses projets, étoffe son réseau, participe à des ateliers, des conférences.

Pierre Trendel fait également partie de Catalyst, un collectif d’acteurs de la métropole lilloise, pour dynamiser l’innovation sociale (dont ANIS est membre).

Comment avez-vous connu ANIS ?

J’en ai entendu parler par quelqu’un et j’ai fouillé un peu sur le Web pour voir ce qu’ANIS faisait. L’association est alors restée dans un coin de ma tête. Puis, par l’intermédiaire du collectif Catalyst, j’ai rencontré le président de l’association, Emmanuel Vandamme, et la permanente, Julie Bailleul.

Pourquoi avez-vous adhéré à ANIS ?

Dans le cadre du projet CoworkingLille, il y a une certaine proximité avec ce que fait ANIS. L’idée c’est de ne pas refaire ce qui a déjà été fait et bien fait. Je préfère donc participer aux activités d’ANIS, qui a un ancrage local et mène des actions marquantes depuis 10 ans dans le domaine de l’Internet citoyen.

Que représente ANIS pour vous ?

Dans le contexte actuel, le monde associatif souffre. Il est difficile d’avoir du poids, d’assurer la survie des associations. ANIS a fait ses preuves. Il s’agit d’une association inscrite et connue dans le paysage régional. Elle a une démarche assez universelle : elle ne cible pas qu’un seul type de public. Sa force est de rallier, d’être une passerelle entre les populations éloignées des TIC et le numérique.

Quels usages avez-vous des outils de communication d’ANIS ?

Le site web d’ANIS est l’outil que j’utilise le plus. Mais les informations, je les ai plutôt par voie orale, grâce à mon réseau.

Un dernier mot pour finir ?

Je crois que les associations comme ANIS doivent continuer d’exister. Elles sont de plus en plus nécessaires dans le paysage traditionnel associatif et dans celui de l’Economie Sociale et Solidaire. Il faut que certaines associations décloisonnent le milieu associatif et le reste du monde. ANIS est un bon candidat pour créer ce changement.

Contact :

Pierre Trendel
pierre.trendel gmail.com

Ressources sur le numérique solidaire
ANIS - au Mutualab, 19 rue Nicolas Leblanc 59 000 Lille - 06 42 71 83 56 - contact@anis.asso.fr
Haut de page